Nadia Libowski pour Woops.be Clubs Libertins

Public Report – Soirée Event Liberty au Club Z


Soirée Event Liberty au Club Z à Frasnes-lez-Anvaing

« Voyage d’une MILF au pays du libertinage »

Pour cet article, je me dois d’être très détailliste et très précise, d’abord par respect pour tout les organisateurs et participants de cette soirée qui fut comme on le sait maintenant, un succès qui ne se limite pas aux habitués du Club Z, mais aussi pour ceux qui, par la force de la publicité faite pour cet événement, se sont déplacés et ont découvert probablement pour la première fois ce qu’était un club libertin.

C’est donc en tant que chroniqueuse, et découvreuse, que je m’inscris ici dans l’article. Il sera chronologique afin que je n’oublie rien ni personne, et surtout afin de souligner les efforts pointus qui ont été accomplis par les différents acteurs et qui méritent ici un respect non feint de ma part pour leurs professionnalisme……suivez donc cet article comme une histoire, contée par moi, avec ma conception, un peu comme une aventure sociologique.

Soirée Event LibertyAu commencement (c’est un peu comme la bible…lol) Jordan Streap, un jeune français de Maubeuge, prend contact avec moi, par le biais de mon profil face book. Il sait qui je suis, ce que je fais et a lut certain de mes articles précédents qu’il a apprécié. Ceci dit, il sait que je suis très critique à l’encontre de certaines choses, ca fait aussi partie de ma personnalité, et pourtant, il me demande de couvrir un projet dont il est le « papa » et dont sa compagne, Mégane est un peu la « Maman »…lol. Je me dis tout de même que c’est audacieux de leur part, car, comme dit plus haut, si ce n’est pas vraiment un évènement qui se tient aux normes des critères que je me suis fixées en termes de qualités, il y a un réel risque de me voir jouer la « tueuse à la plume » dont certain d’entre vous connaissent ma verve…une tueuse quoi, lol, néanmoins, je me sens en confiance par rapport à leur demande et je contacte donc mon staff, en l’occurrence Woops.be, pour savoir si il m’autorise donc à couvrir l’événement.

Autorisation accordée par le boss himself, qui prend lui-même contact avec Jordan et règle, comme il se doit, certains points de détails pour mon arrivée. En attendant cet évènement, je me devais, bien sûr, de me lancer dans certaines investigations, et pour commencer, je me suis intéressée au Club Z qui se trouve avoir une adresse en ligne. Me direz-vous que c’est comme tout les autres Club ? Je dirais oui, mais quelque chose de différent, dans leur présentation, m’interpellais de façon positive, mais nous y reviendrons plus loin. Je me suis également intéressée à Jordan et sa compagne, Mégane, et c’est par une correspondance soutenue avec ce dernier que j’en ai appris beaucoup sur eux deux. Ils se sont rencontrés sur les lieux de travail de Mégane et le courant passait bien entre eux, mais en toutes amitiés. Un jour, alors qu’il allait en vacances au Cap d’Agde, son amie du moment lui a fait faux bond, et celui-ci s’est retrouvé avec une « réservation vide ». Il a alors, et toujours en toutes amitiés, proposé à Mégane de remplacer cette amie défaillante puisque de toute façon tout était réglé. Les vacances ont eu lieu et, depuis, ils ne se sont plus quitté……cette histoire, toute simple provoque déjà chez moi de l’intérêt et, femme oblige, ca me touche.

Tout deux travaillent, ce ne sont pas des « permanents du spectacle », ils ont, comme tout le monde, une vie, des factures, un loyer, bref, un tas de petites choses qui les rends, finalement, comme tout le monde. C’est une aventure humaine comme il en existe tant d’autre, sauf que sont évolution se produit dans un monde que nous connaissons, somme toute, assez peu ou alors avec des préjugés assez grossiers, mais ce n’est absolument pas le cas. Ils sont mignons, tous les deux, et beaux gosses.Soirée Event Liberty

Mais qu’est donc « Liberty Event » ? C’est un concept, une thématique intelligente, un spectacle qui s’inscrit dans un cadre favorisant et favorisé des milieux ou des shows érotique. C’est simple, efficace et attrayant, et pour la première de cette soirée, nos deux tourtereau ont choisit d’en faire la première au Club Z de Frasnes-lez-Anvaing pour une raison toutes simple ; ce sont des habitués des lieux. Pour se garantir une réussite totale, Liberty Event a fait appel à des artistes variés et intéressants dont je vous parlerais bien plus loin. Je reprends donc ici l’ordre chronologique des choses depuis mon départ de chez moi.

Donc, je me suis préparée (en bonne MILF, lol) et pour la circonstance, Jordan Streap demandait au Dames d’être sexy, ce que j’ai donc fais en revêtant une petite robe courte noire au décolleté profond et dos nu, escarpins rehaussé pour faire mentir sur mon mètres soixante qui m’a fait grimpée de sept centimètres. Monsieur (ma moitié) était en col et cravate (tenue de ville)….nous quittons donc notre domicile et après une bonne heure de route, nous arrivons donc devant le Club Z. Là, suivant mon canevas de références, un peu comme un guide Michelin qui distribue ses étoiles de qualités, j’accorde de concert avec mon mari, un « Woops star »(WS) pour le parking de 150 places situé à l’arrière de la bâtisse principale, un « Woops Star » pour la discrétion absolue et encore un pour la sécurité car il y a une vidéo surveillance. Nous ajoutons aussi un « Woops Star » pour la situation du Club qui est remarquablement ben situé, le long d’une nationale dans un endroit discret à souhait malgré la proximité de certain commerces et habitations. Nous ne sommes pas encore entré et….déjà quatre « Woops Stars » !

Club Z Franes-Lez-AnvaingArrivé devant l’entrée principale, nous sommes accueillis par le staff du Club (un « C » majuscule et mérité !). Le premier à nous accueillir est ce que l’on nomme vulgairement le « portier » ou « videur » mais dont le métier à bien évolué et que l’on nomme souvent maintenant « Profileur »….c’est en effet tout un art que de déceler les éventuels fauteurs de troubles et de les dissuadés d’entré dans un club avec toutes le professionnalisme souhaité. Nous nous sentons en sécurité et là aussi nous accordons un « Woops Star». Cela vous semble peut-être des petits points de détails insignifiants, mais ils sont d’une importance capitale. On peut imaginer, qu’un couple de novices souhaiterait se lancer une première fois dans l’aventure en pousser la porte d’un club tout en les rassurant sur les petites choses pratiques qui font de ce genre d’endroit autre choses qu’un prétendu endroit de débauches peuplé de pervers car ce n’est absolument pas le cas. Là, l’accueil est des plus chaleureux et d’une correction qui ferait pâlir un ministre d’envie. Nous sommes orienté vers la réception ou la gérante, Christine, une blonde à lunettes, comme moi d’ailleurs (lol) en tenue de circonstance, jupette, corset et hautes bottes, une façon de s’habiller qui correspond en fait en tout point à mon style « habituel » et cela me met terriblement à l’aise….peut-être aurait ‘il été préférable que j’adopte ce style pour la soirée et non pas le style clubbing, mais je ne suis pas la seule à déambuler dans ce genre de tenue et ca me rassure. Christine est charmante, le staff à l’entrée est vraiment cordial, ainsi que d’une politesse et d’une attention que j’ai rarement rencontrée et dont pas mal de sociétés feraient bien de s’inspirer. En guise de bienvenue, mon mari et moi recevons une flute de Champagne ; voilà un accueil plus que parfait, et encore un « Woops Star ». Le hall d’entrée est fabuleux, le décor est sophistiqué et sobre à la fois, accueillant et sans aucune équivoque sur les lieux ou nous nous trouvons. Décoré avec soins, mon mari remarque immédiatement la qualité des fresques murales dont nous apprîmes par la suite auprès du gérant, que c’est l’œuvre d’un artiste Français que la direction à sollicitée il y a deux ans. Au grès de notre visite, nous constatons d’ailleurs que l’ensemble du club est recouvert de ces fresques fabuleuses et qui jouent admirablement dans le contexte de l’ambiance recherchée pour un club, mais attention, très érotique il est vrai, mais en rien vulgaire, vraiment admirable. Je suis conquise.Club Z Franes-Lez-Anvaing

Sur ce même moment, Jordan Streap nous interpelle et nous faisons plus ample connaissance. Le garçon est charmant, c’est un habitué des lieus et il correspond en tout points à l’enthousiasme de la soirée envisagée, je sais à ce moment là que ce sera un succès, il est attentif à toutes choses, même les plus élémentaires et réagit immédiatement à toute sollicitation. Au grès de ce contact verbal, nous ne l’assassinons pas de questions, mais il nous fait un véritable état des lieux du moment et nous explique en quelque mots ou il s’en trouve au point de vue timing du moment….je me félicite de n’avoir encore rien manqué, et je sais que toute organisation, c’est comme une guerre, c’est-à-dire que la première victime, c’est toujours le plan…lol…mais quoiqu’il en soit, le public n’est pas au courant de ces petits contretemps et à, de toutes façons, tout ce qu’il faut en attendant et qui se trouve fournit par ce merveilleux Club. Nous sommes invités, par Christine, à visiter le Club à notre guise, et c’est là quelque chose que nous apprécions, nous avons donc procédé…..et nous avons TOUT vu. Le club est vraiment bien agencé, le grand hall donne accès au divers locaux qui sont bien définis, et partant de la gauche vers la droite, nous y trouvons la discothèque avec son bar et sa piste de dance, attrayant et sur plusieurs niveaux, ensuite le fumoir (encore un Woops Star pour ce point car il est des clubs ou l’on fume toujours jusque sur la piste) et qui donne sur une terrasse extérieure ou se trouve un jacuzzi, ensuite se trouve la salle de restaurant, tout ce qu’il y a de plus élégant et raffiné. Pour faire court, tout est admirablement bien disposé, soigné, propre, décoré avec gout et……vous me connaissez, j’ai même été voir les toilettes…et celle-ci sont super propre. Je dois dire que dans le Club, un homme, que j’appellerais Mister Kilt, était chargé de nettoyer en permanence, et lors du show de Miss T-Shirt mouillé, celui-ci nettoyait toutes éjections d’eau due à la performance des Miss ; ce n’est peut-être pas grand-chose pour certains, mais c’est un label de qualité et une attention de tout les instants qui mérite d’être soulignée, et encore un « Woops Star », et merci à ce travailleur de l’ombre qui à sa manière participait avec brio au show.

Club Z Club Libertin Franes-Lez-AnvaingNous sommes ensuite monté à l’étage, et il y en a deux, ou se situe les alcôves qui permettent à nos libertins (ou autre, car tous ne vont pas assumer des « prestations » en ces lieux) de s’ébattirent, et c’est également un sommet de décoration à la fois sobre et sophistiqué, contenant des alcôves aussi bien pour les jeux de rôles comme la soumission ou des « glory holes », mais dont la disposition en dédalles, permet une certaine intimité. Et encore une fois, nous fumes surpris par la propreté et l’hygiène qui est omniprésent. Les douches sont nickel, des essuies sont disposer et près à être utilisés, des récipients de styles art-déco contenant des préservatifs et…..des stickers avec les recommandations d’usage avant tout actes imposant le port du préservatifs. Et paf, encore un Woops Star. On sent fortement que le Club s’adresse essentiellement aux couples, et au vu de tout ce que j’ai relevé ici, si l’un ou l’autre couple souhaite franchir un pas dans sa vie conjugale et fréquenté ce genre d’endroit, ou encore s’initié par une simple visite-découverte, c’est le lieu idéal et recommandé. Toute les qualités de ce Club et ses valeurs, qui sont reprises sur leur site (www.clubz.be/) sont en exacte conformité avec la réalité, et je cite : « Accueil familial et intime, personnalisé, nos clients sont nos amis ».
Club Z Club Libertin Franes-Lez-AnvaingMais passons maintenant à la soirée Liberty Event, d’emblée, j’accorde une Woops Star pour le choix du cadre ou cela s’est passé, on ne pouvait souhaiter meilleur cadre et meilleure ambiance. Donc nous voilà, ma moitié et moi, spectateurs. Nous attendons, sans aucunes nervosités, le début des différents spectacles prévu pour l’occasion et dont certains sont une véritable surprise. Certyain d’entre vous, ceux qui n’ont encore jamais mit les pieds dans un club, pourraient s’imaginer qu’en attendant la venue de ces activités, je me serais sentie reluquée ou envisagée par certains Messieurs ou encore que l’on m’aurait posé la main aux fesses…rien de tout cela….cela se déroule exactement comme dans une discothèque tout ce qu’il y a de plus normal, sauf que ces Dames sont en tenues sexy, voire légères, mais sans aucunes indécences, bien au contraire. Je m’aperçois, ainsi que mon mari, qu’il s’agit d’une clientèle de qualité, et après quelque petite parlottes de ci et de là voici en gros la liste des professions que l’on rencontre pour cette soirée : institutrice, femme de ménage, avocates, puéricultrice, caissière, couturière, électromécanicien, photographe, chauffeur, indépendant, coiffeuse, policier et…policière, fonctionnaire, militaire, agent des contribution, et toute une pléiade de métiers de ce genre et plus encore….ce n’est absolument pas un monde fermé et réservé aux plus nantis….il y a de tout …et donc, là encore j’accorde une Woops Star pour la qualité et la diversité de ce public……et ici je dis public, car Jordan m’apprenait qu’en fait, il y avait moins d’habitués et plus de spectateur venu d’ailleurs…et parfois de loin comme Bordeaux par exemple. L’organisation de Liberty Event a encore là gagné une Woops Star pour une petite attention à laquelle je suis terriblement sensible, c’est la sécurité. En effet, le gite et le couvert, entendez par là un lieu pour dormir et le déjeuné, était prévu moyennant 15 Euros : même un hôtel rodé ne vous propose pas cela à un tel prix, et il est souvent imprudent de reprendre le volant suite à une soirée longue et festive, tout le public présent n’était pas composé que de fêtards, et cette simple attention a, j’en suis certaine, préservé pas mal de carrosseries de dégâts matériel dont la causalité aurait été la fatigue ou encore de conséquences plus graves telle qu’un accident grave…..c’est là, a mon sens en tout cas, une belle prise de responsabilité vis-à-vis des participants. Passons maintenant au spectacle : Cela à commencé par un concours de Miss T-shirt mouillé, la meneuse, charmante et pas du tout vulgaire était une admirable jeune femme, et elle a joué son rôle à la perfection. Les candidates en présence se sont laissée peu à peu aller à un peu plus d’audace à chaque séance, mais toujours avec beaucoup de charme et de sensualité. Personnellement, il n’est pas dit que je me serais pas laissé tentée, lol, mais alors la meneuse aurait du être un meneur bien bâti…lol. Cela se passait dans la partie discothèque du Club, et il était aisé d’y être à l’aise….lol. Il me faut aussi tiré un chapeau bas pour la sonorisation qui était parfaite. On pourrait croire que, vu mon âge, j’aurais été plus sensible à une musique bien plus issue des année 80 qu’a celle plutôt Dance et Electro, diffusée pour la circonstance, mais le talent des DJ est tel que j’appréciais a sa juste valeur la musicalité d’ambiance, et, on arrivait a se parler et s’entendre, ça à le mérite d’être souligné. Les DJ était véritablement professionnel et menait l’ambiance en maitrisant parfaitement le public, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Je dois bien avouer qu’il m’est arrivé, dans des endroits assez huppé en matière musicale, d’avoir à entendre au micro, des DJ dont la voix, l’accent ou encore les propos en faisaient d’avantage des forains de la foire aux boudins de l’un ou l’autre bled paumé en zone profonde, mais ici ils étaient au top…..il faut mettre là aussi une Woops Star…

Il s’est déroulé un bon quart d’heure avent de pouvoir voir le spectacle suivant, et c’est une bonne chose car en effet, le public avait tout le loisir de pouvoir, entre deux représentations, se rendre au toilettes, fumer une cigarette, papoter, se sustenter par une boisson ou autre. Bref, un timing parfait. Il est de bon aloi de ne pas faire dépendre un public nouveau à des impératifs fixé de façon arbitraire en matière de temps ou d’organisation, ca fait partie d’un métier, et ne pas subir une contrainte de temps en est primordial.Club Z Club Libertin Franes-Lez-Anvaing

Ici, nous arrivons à un spectacle qui m’a époustouflée, un véritable spectacle visuel et inédit….il m’a fallut, d’ailleurs, que je prenne contact avec le prestataire car vraiment il gagne à être connu et je me dois de décrire tout de ce talentueux personnage qui mérite à lui tout seul au moins trois Woops Star, ne fut-ce que pour son originalité. « Mais de qui s’agit-il ? » me direz vous, et bien de Leeroy et Joya, Joya étant bien sûr son assistante. Leurs prestations sont diverses, travail du feu sur scène (cracheur de feu, des prestations en rapport visuel avec « Stargate », « Prédator », « les griffes de la nuit », et surtout, une entrée en scène incroyable ou Leeroy, en costume stylé pour la circonstance et bardé d’une plaque en métal sur le torse, nous fait à l’aide d’une disqueuse, un show incroyable en la pressant sur son thorax et déclenchant ainsi une nuée d’étincelles au rythme d’une musique endiablée……incroyablement plus beau qu’un feu d’artifice, j’étais subjuguée par ce show. La suite est-elle des plus incroyable….l’artiste nous crache des flammes au plafond du club, et de là ou je me trouvait avec mon mari à une dizaine de mètres, nous pouvions sentir la chaleur des flammes qui réchauffaient l’atmosphère ambiante, ce qui me laisse à penser que cette prestation est très professionnelle et pas sans dangers pour le prestataire. Le prestataire lui-même est visuellement un corps sculpté, un physique puissant qui en ajoute énormément à la qualité du spectacle. Qu’il soit remercié pour ces moment magique proposé qui n’ont pas manqué d’impressionné le public présent. Et d’ailleurs, pour immortalisé cette prestation, un Woops Star pour le photographe officiel de la soirée qui, par la qualité de ces photos, a parfaitement pu saisir les moments fort de ces prestations, je cite ici « Eni Gmatik ». Il mérite aussi d’ailleurs, encore un Woops Star pour sa discrétion….en effet, dans un club, la règle veux que l’on ne photographie pas sans l’accord de la personne ou encore de l’organisation, et ici, notre photographe respecte donc à la lettre cette directive de discrétion car il n’a publié aucunes photos ou figure des particuliers. Anodin ? Pas du tout, cela fait vraiment partie de la qualité d’un Club, une garantie d’anonymat….Le Club Z sait se donner des garantie de discrétions par le choix de ses collaborateurs et de sa collaboration.

Je ne vais pas ici faire la somme de tout les Woops Star que je décerne au divers antagonistes de cet évènement, cela appartiens entièrement à la direction de Woops de le faire, mais je vais conclure de facon moins formelle : Les Event Liberty gagnent à être connues, les spectacles et artistes qui s’y produisent sont de grande qualité, l’organisation y est parfaitement sous contrôle et produit un effet apaisant.

Club Z Club Libertin Franes-Lez-Anvaing

Le Club Z, est pour moi, une référence en matière de Club Libertin, tout y est, et je ne peux que conseiller, à ceux qui n’ont pas encore franchi le pas et si cela les titille, de ne pas hésiter un seul instant à s’y rendre, l’accueil est parfait et puis surtout, dans un club, la première fois, on y joue un rôle de voyeur, rarement de participants et ce n’est certes pas obligatoire. Si l’ambiance vous plait, vous y reviendrez, ce dont je suis certaine. S’y rendre en couple est très recommandé et le code vestimentaire y est assez large, il n’y est donc pas obligatoire de faire des frais épouvantable pour s’y rendre, être sexy suffit. Club Z Club Libertin Franes-Lez-Anvaing Et en parlant de prix, la base est de 80 Euros pour un couple….vous trouvez cela cher ? Rendez vous simplement avec votre moitié au restaurant et ensuite en discothèque, sans oublié bien sûr, le petit passage intermédiaire dans une taverne chic pour savourer un cocktail et conclure par une petite nuit à l’hôtel……il vous en couterait bien plus du double, alors que le Club Z vous propose le tout pour pas grand-chose finalement, sans compter que le club promotionne aussi parfois ces soirée à des prix plus réduits…….n’hésitez donc plus, choisissez le Club Z .

 

Et maintenant concluons sur les artistes : j’aimerais vraiment avoir affaire plus souvent a ce genre de soirée, spectacles et organisation, tous, toutes et tout était de qualité, y compris les clients, le public, les organisateurs, l’ambiance y était, rien de pervers et pas de débauches inutiles……j’attends avec impatiente les prochains évènements, aussi bien concernant l’ Event Liberty que ceux générés par le Club Z.

Nadia Libowski pour Woops.be

Public Report

Accueil
Soirée Liberty Event
Diversité du public
Sécurité
DJ & Animations
Vote final

Public report by Nadia Libowski for Woops.be

Note finale 5
Note des Lecteurs
0 votes
0